jeudi 30 mai 2013

30 ans : les 5 phases que tu vas traverser




Qui dit D day, dit billet. 

30 ans ça fait quoi ? Allonge-toi, ça va bien se passer. Je t’explique. 

Si tu es constitué comme une Ludi-Bond/Ludi-Naze, tu traverseras différentes phases avec plus ou moins d’intensité selon les minutes qui passent.

Phase 1 : la nostalgie

Une heure avant le moment fatidique, tu commences par soupirer : « Ah ! Mes 20 ans » ! Là, comme dans un film où le mec s’apprête à mourir, tu vis LE flash-back. Toutes tes fêtes d’anniversaire défilent devant toi : Un muffin que l’on t’apporte le jour de tes 10 ans, dans une classe d’un pays que tu ne connais pas, avec des enfants qui n’ont pas le même accent que toi. Ta famille et tes amis qui se réunissent pour une surprise le jour de tes 18 ans. Un cousin qui t’embarque dans une tournée des bars manceaux, pour tes 20 ans. Tes potes cachés dans le jardin qui déboulent des 4 coins de la France. Un invité surprise qui sonne à ta porte de bon matin. Une journée de pluie à bouffer des cookies collée au fond de ton canap. 

Phase 2 : la tristitude 

Comme toute gonzesse qui se respecte, forcément avec ces bons sentiments, ces images sucre d’orge, ces flash-back tout de miel vêtus, tu sens poindre la larmichette au coin de l’œil.  Nostalgie, quand tu nous tiens. Sauf, qu'après la larme, tu flippes. T’as pas encore 30 ans, il te reste une heure de sursis et tu as envie de hurler au monde entier : « Putain les mecs, je veux pas » !

Tu tentes de faire bouger ton nez comme ma sorcière bien-aimée pour arrêter le temps. Le seul truc que tu arrêtes c’est ta respiration. Tu suffoques. C’est un autre film qui débute : La ligne verte. Tu te sens comme le grand black qui marche dans le couloir de la mort. Tu te dis que c’est la dernière fois que tu démaquilles ta tronche de vingtenaire. Tu fumes ta dernière clope de jeunette. Tu balances aux oubliettes Winnie l’Ourson car tu vas devenir pour toujours, une adulte responsable. 


Phase 3 : la réalité

Après une nuit agitée par des rêves de cheveux blancs et de crèmes antirides, tu finis par te lever péniblement. Tu files t’observer dans le miroir. Les cernes sont présents, mais passables, l’œil reste vif, le cheveu blanc est camouflé « parce que je le vaux bien ». Bref, rien n’a vraiment changé, sauf une chose.

Quand tu ouvres tes volets, tu découvres que tu es née en automne. Pluie, ciel gris, aujourd’hui, le temps a décidé de te soutenir moralement, d’être en phase avec ton humeur.
Pour l’occasion tu enfiles ton costume de super-héroïne. Veste rose, pompes roses, rouge à lèvres barbie girl.  Tu as toute la panoplie de la Ludi Bond, prête à dégainer celui qui te sortira une phrase pré-emballée : « mais tu as toute la vie devant toi ! », « 30 ans, c’est le plus bel âge », « attends de voir les 40 ans arriver ! »


Phase 4 : la gloire

C’est le jour J, et c’est TA journée. TU es LA star qui reçoit des bouquets de fleurs au taff. Des courriers enflammés, des compliments alambiqués.

Le mec qui oublie ton anniversaire, faut vraiment qu’il soit couillon avec toutes les alertes rouges que tu fais passer au travers des réseaux sociaux, de ton blog et de quelques coups de fil anonymes. 

D’ailleurs, tu ne tardes pas à en payer le prix. 

Quand 15 serveurs t’encerclent au Buffalo avec un fromage blanc dans lequel est plantée une bougie, que la musique retentit à donf dans tout le restaurant en hurlant sur un rythme de country endiablé « Joyeux anniversaire les p’tits indiens », étrangement, tu oublies ton âge. Tu remercies au passage tes copines de ne pas avoir loupé tes 30 piges. Quelque part toutes ces attentions t’émeuvent. 

Phase 5 : le discours de vieux

Qui dit 30 piges, dit discours à faire pleurer dans les chaumières.

Ami lecteur, merci de supporter mes « jérémiades », mes coups de gueule et mes coups de flippe.

Mes 30 ans, je ne les fête ni en Ludi-Bond, ni en Ludi-Naze, mais juste en moi. Avec de l'amour, un soupçon de gentillesse et beaucoup d’espoir.

Tu m’as cru là ?

Je déconne mec ! Je suis chou, mais pas pathétique.  Je vais continuer à te harceler avec mes histoires de gonzesses, mes plaintes insensées, ma mauvaise foi et mon humour potache, car aujourd'hui j'ai 30 ans et l'histoire ne fait que commencer. 

6 commentaires:

  1. Encore Bon Anniv Cousine!!
    T as passé l'épreuve avec brio (avec qui?... je sors) welcome chez les trentenaires, tu vas voir on est des espèces assez sociables, tu devrais t'en sortir ;)
    A très bientôt pour un fameux mariage et une grosse chouille en perceptive où on pourra aussi fêter tes piges dignement (car on dort sur place... en v'là une réflexion de trentenaire!!!)
    Bisettes
    Ju

    RépondreSupprimer
  2. j'ai comprends pas pourquoi les gens il s'étonne a l'heure de passe l'époque de 20 ans !! l'important c'est la jeunesse du cœur! 30 ans c'est rien. La vie continu et juste c'est un an plus de vie :).

    RépondreSupprimer
  3. Si vré si qui dit l'anonymousone, si jouste ine an dé plous qué vingtn'oeuf et ine an de mouins qué trentéoune. ;)

    Anonymousdos

    RépondreSupprimer
  4. Des anonymous sur mon blog !

    RépondreSupprimer